Les solutions pour les jeunes

DOSSIER : TRAVAILLER A L ETRANGER

Si vous avez entre 16 et 30 ans et n’avez aucune expérience professionnelle, plusieurs solutions s’offrent à vous pour découvrir à la fois la vie active et un autre pays. Soyez extrêmement vigilant(e), car chaque pays a sa politique en matière d’accueil des jeunes étrangers, et un terme n’a pas la même signification partout, à commencer par celui de stage.

Les stages

Être stagiaire est un très bon moyen pour découvrir une entreprise et un secteur d’activité, voire pour y décrocher un emploi ensuite, mais selon les pays, le stagiaire est soit un employé à part entière, soit un simple observateur. C’est un poste rémunéré moyennement, correctement, voire pas du tout.

Consulter le site du ministère des Affaires étrangères pourra vous donner de nombreuses informations sur les conditions de vie et d’emploi dans les pays que vous visez, ainsi que sur les droits sur place et les démarches pour s’y installer. Se renseigner sur le pays visé permet de mieux rédiger sa lettre de motivation.

Le service civique

Si votre ambition est plutôt de trouver un job afin de suivre des études en parallèle, le service civique est peut-être la bonne option. Partout dans le monde, comme en France, il est accessible aux jeunes de 16 à 25 ans sans aucune condition de diplômes. Les missions durent 6 à 12 mois dans tous les domaines : culture, sport, santé, éducation, humanitaire…, à raison de 24 heures par semaine seulement. La rémunération mensuelle est fixée à 573 euros nets.

Les programmes vacances-travail

Plutôt que de poursuivre des études, c’est voyager qui vous tente ? Alors, regardez du côté du visa vacances-travail. Malheureusement, seulement dix pays proposent ce programme aux 18-30 ans : Argentine, Australie, Canada, Chili, Corée du Sud, Hong Kong, Japon, Nouvelle-Zélande, Singapour et Taïwan. Les conditions des PVT sont accessibles sur les sites internet des gouvernements de chacun de ces pays, notamment l’extension à 35 ans pour le Canada, l’obligation d’une assurance de responsabilité civile et le montant des moyens financiers personnels requis.

Le volontariat

En revanche, si la perspective d’être livré(e) à vous-même vous effraie un peu, il existe des solutions où vous serez pris(e) en charge, notamment sur les aspects administratifs : le volontariat international pour les 18-28 ans, et le service volontaire européen pour les 18-30 ans. Le SVE dure 2 à 12 mois, alors que le VIE ("E" pour "entreprise") et le VIA ("A" pour " administration") ont une durée de 6 à 24 mois, renouvelable une fois. Toutes les offres des VIE et VIA sont accessibles après inscription sur Civiweb. Le SVE est un contrat conclu entre une organisation d’envoi et une organisation d’accueil pour que le jeune serve un projet d’intérêt général. La première étape est donc de trouver une organisation d’envoi sur servicepublic.fr.

Vous êtes bien décidé à partir travailler hors de nos frontières ? Après avoir lu ces quelques solutions pour les jeunes, il est temps d’en savoir plus sur les différents statuts pour travailler à l’étranger, ainsi que les contrats de travail adaptés.