10 expressions américaines courantes

Parler comme un américain

Vous préparez un voyage aux Etats Unis et vous appréhendez un peu la langue américaine ?

Il est vrai que les américains sont réputés pour avoir un langage spécifique, et un accent particulier, différent sur de nombreux points de l’anglais britannique. Perfectionner son anglais c’est donc, en plus de connaître les règles de grammaire et de vocabulaire propres à la langue, apprendre les expressions courantes et le "slang", l'argot local, que vous serez amené à entendre au quotidien et donc que vous devez comprendre.

Voici une sélection des 10 expressions typiquement américaines, à connaître.

« One buck, please »

Un « buck » c’est ni plus ni moins qu'un synonyme de « dollar ».

« I could care less » 

A première vue cette expression américaine ne semble soulever aucune remarque particulière. Quand on y regarde de plus près, on se demande s’il ne manque pas une négation. La phrase correcte serait-elle : "I couldn’t care less?" Non, c’est bien ainsi que les américains précisent qu’une situation ne les intéresse pas, à l’horreur des britanniques, qui ne sont quant à eux non plus pas en reste, comme le prouve notre fiche d'anglais sur les 10 expressions anglaises courantes.

« This guy is mad brolic »

Le mot typiquement américain « brolic » est issu du monde du rap est utilisé pour décrire quelqu’un qui musclé, bien bati, ou encore toujours prêt à se battre.

« I screwed up the project »

Le terme « to screw up » vient du vocabulaire de l’armée américaine lors de la Seconde Guerre Mondiale et signifie « faire une grosse erreur ».

« Hey, dude! »

"Dude" est un terme typiquement américain qui a connu son heure de gloire avec la sortie du film des frères Coen « The Big Lebowski », où le personnage principal est surnommé « The dude » et avec le classique d’Aerosmith « Dude looks like a lady ». Vous aurez bien compris, ça veut dire « le mec ».

« Look at that chick »

C’est dans le règne des volatiles que les américains ont trouvé l’inspiration pour parler des filles. Si l’on vous montre une « chick » dans la rue, ne baissez pas la tête pour chercher un poussin mais levez les yeux vers la jolie fille qui passe devant vous.

« That guy is such a Monday morning quarterback »

On sait à quel point les américains s’enthousiasment pour le football américain. Pour comprendre cette expression américaine typique il faut savoir que le "quarterback" est dans ce jeu un attaquant en quart-arrière et que les matchs ont le plus souvent lieu le dimanche. Ainsi un « Monday morning quaterback » devient dans le langage courant un individu qui critique les actions et les décisions des autres, après coup, quand les dés sont joués.

« I always bring my fannypack with me »

S’il y a bien un mot dont le sens diffère entièrement en anglais américain et en anglais britannique c’est bien le mot « fanny ». Ne vous étonnez pas de voir les britanniques pouffer de rire en entendant ce mot car si les américains comprennent « sacoche banane », les britanniques y voient un verbe signifiant « remplir » accolé à une certaine partie de l’anatomie féminine.

« Let me see your John Hancock »

Voilà une expression qui fleure bon l’histoire américaine et la déclaration d’indépendance, mais laisse les britanniques très songeurs, et nous aussi. En fait, John Hancock était un des pères fondateurs des Etats-Unis d’Amérique, signataire de la déclaration d’indépendance. Lorsque l’on demande votre « John Hancock » c’est à votre signature que l’on fait référence, car le monsieur était connu pour avoir une des signatures les plus flamboyantes de l’officiel document.

« That’s cool, man ! »

Cette expression américaine est une des plus connues qui soient. Si « cool » est un mot passé dans le langage anglais courant, qui signifie un mélange entre « stylé », « décontracté » et « super »  il trouve son origine sur la scène jazz noire des années 20, avant d’envahir le monde. 

Contactez-nous pour en savoir +
Prix/horaires/CPF, réponse sous 48h

TÉMOIGNAGES

La formation Wall Street est ludique, parler anglais est un jeu d'enfant... Oui, oui, c'est possible ! Wall Street English vous libère, vous vous sentez léger et à l'aise pour...

Virginie D.