Aller au contenu principal

Partir à l’étranger avec le Corps Européen de Solidarité

Partir à l’étranger avec le Corps Européen de Solidarité
05
Oct
2021

Corps Européen de Solidarité (CES) - Partir à l'étranger

Devenir volontaire avec le Corps Européen de Solidarité et partez à l’étranger

Vous avez entre 18 et 30 ans et souhaitez aider les autres en Europe ? N’attendez plus et devenez volontaire grâce au Corps Européen de Solidarité ! Ce dispositif vous donne l’opportunité de vivre une expérience unique, qui vous permet de développer vos compétences et aptitudes.

Qu’est-ce que le Corps Européen de Solidarité (CES) ?

Le Corps Européen de Solidarité, ou CES est un dispositif appartenant au programme Erasmus +, mis en place par la Commission européenne. Il donne aux jeunes la possibilité de se porter volontaire dans leur pays ou à l’étranger et d’aider des communautés et personnes dans toute l’Europe. Les organismes peuvent proposer des emplois, stages (apprentissage et formation) ainsi que des missions de volontariat et des projets solidaires.

Les domaines des missions sont nombreux :

  • Lutte contre les exclusions ;
  • Missions d’éducation et de formation ;
  • Accueil des réfugiés et migrants ;
  • Protection de la nature ;
  • Aide aux personnes en situation de handicap ;
  • Missions en lien avec la santé, la culture ou le sport.

Qui peut devenir volontaire ?

Gros avantage de ce dispositif est qu’il est ouvert à tout citoyen français, européen ou résident d’un État membre de l’Union Européenne, âgé entre 18 et 30 ans ! Aucune condition linguistique préalable n’est exigée, il suffit simplement d’être motivé par un engagement au service des autres.

Pour devenir volontaire, il faut s’enregistrer sur le portail européen de la jeunesse et postuler aux offres qui vous intéressent. Les organismes peuvent aussi vous contacter après avoir consulté votre profil. Une fois la candidature acceptée, vous signez un contrat puis recevez votre carte du volontaire. Elle justifie votre statut de volontaire et vous permet de bénéficier des mêmes avantages qu’un étudiant (tarifs réduits dans certains lieux par exemple).

Les types d’engagement

Plusieurs types d’engagement sont possibles selon ce que vous cherchez ou souhaitez faire !

Volontariat

Le volontariat vous offre la possibilité de faire un service volontaire dans un autre pays pour une durée comprise entre 2 et 12 mois. Le volontaire n’est pas rémunérés mais de nombreux frais sont pris en charge :

  • frais de déplacement ;
  • frais de logement (hébergement et nourriture) ;
  • frais d’assurance médical.

Enfin, le volontaire reçoit une indemnité, appelée aussi “argent de poche” qui varie selon les pays (entre 3 à 6 € par jour selon le pays).

Emploi

Trouvez un emploi parmi un large éventail d’activités solidaires dans de nombreux types de structures : entreprises, ONG, associations, organismes publics, agence etc.

En outre, le salaire couvre les dépenses quotidiennes ainsi que les frais de logement. Vous serez également soumis au droit du travail dans le pays où vous travaillez. Enfin, l’emploi est d’une durée comprise entre 3 et 12 mois, en France ou bien à l’étranger.

Stages / Apprentissage

Trouvez un stage sur une durée de 2 à 6 mois vous permet de signer un contrat de stage, de percevoir des indemnités journalières. Le stage devra également comprendre un volet apprentissage et formation.

Projets de solidarité

Le but des projets de solidarité est de développer un projet qui porte les valeurs de l’Union Européenne, au sein d’une communauté locale. Cela consiste en un groupe de cinq jeunes entre 18 et 30 ans, sur une durée de 2 à 12 mois. Le projet ouvre à une aide financière de l’UE de 500€ maximum par mois, permet la sollicitation d’une subvention et propose un forfait coaching pour aider les jeunes dans leurs démarches administratives et techniques.

Pourquoi devenir volontaire au Corps Européen de Solidarité ?

Être participant à un projet du Corps Européen de Solidarité est un réel atout pour la recherche d’un emploi et l’inscription dans l’enseignement supérieur. Vous recevrez un certificat du corps européen de solidarité à la fin de votre mission. Dans le cas d’un volontariat, vous recevrez un certificat de participation à la fin de votre contribution au projet, le “Youthpass” que vous pourrez présenter quand vous postulez à un emploi ou pour poursuivre votre apprentissage. C’est un outil de la Commission européenne permettant la reconnaissance ainsi que la valorisation de votre volontariat comme une expérience éducative.

En outre, le volontaire développe de nombreuses compétences personnelles, éducatives, civiques, sociales et professionnelles. C’est l’occasion de se rendre utile tout en apprenant de nouvelles compétences, de passer du temps dans un pays étranger, de s’immerger dans la culture et la langue et de revenir grandi de cette expérience unique, positive et inspirante.

Le CES : Être utile aux autres tout en partant à l’étranger

Si vous avez moins de 30 ans, que vous souhaitez acquérir de l’expérience, faire une année de césure à l’étranger, être utile aux autres et faire quelque chose de significatif, alors le CES est fait pour vous ! En plus d’être un véritable tremplin vers l’emploi, ce volontariat vous permet une immersion totale dans un autre pays et de vous rendre utile aux autres.

Bien que vous ne soyez pas rémunéré dans les volontariats et projets de solidarité, vous touchez des indemnités ou des subventions vous permettant de vivre correctement dans le pays d’accueil. En outre, l’UE couvre en grande partie les frais de voyage et apporte une aide pour l’installation à l’étranger. Un soutien linguistique peut aussi être apporté.

En été 2021, dans un contexte où la crise sanitaire de la Covid-19 est imprévisible, les critères de départ de volontaires changent selon les impératifs de sécurité sanitaire. Il faudra donc vous renseigner au cas par cas sur le site du Corps Européen de Solidarité afin de connaître l’évolution des informations.

Mais pour finir sur une bonne nouvelle, si vous craignez de ne pas pouvoir partir au Royaume-Uni suite au Brexit, des projets pour l’année 2021/2022 sont encore possibles, les financements ayant été octroyés qu’elle ne sorte officiellement de L’UE ! 

N’attendez plus pour vous lancer dans l’aventure et si l’anglais est votre objectif, n’hésitez pas à vous lancer dans un volontariat ou à partir travailler dans un pays anglophone, le meilleur moyen d’apprendre étant encore de s’immerger totalement !


paragraphes sur la situation actuelle (Covid + Brexit) à modifier potentiellement