Réussir son entretien en anglais

DOSSIER : L’ANGLAIS : LA CORDE QUI MANQUE A VOTRE ARC POUR RETROUVER UN EMPLOI

Même en France, l’employeur peut vous tester sur la mention « anglais courant », que vous avez indiquée sur votre CV. De la même manière qu’il convient d’anticiper les questions d’un recruteur en français, voici quelques conseils pour réussir son entretien en anglais.

Mettre toutes les chances de votre côté

Suite à votre formation, votre niveau d’anglais est tel que vous pouvez prétendre à un poste où cette compétence est requise. Même si vous vous présentez à votre futur employeur avec un certificat TOEIC de couleur verte ou bleue, le recruteur voudra tester votre compréhension orale. Son objectif est ainsi de s’assurer de votre capacité à comprendre ce qu’on vous dit dans un contexte professionnel. Il sera également curieux au sujet de votre expression orale. Alors, soignez-la, privilégiez les phrases courtes. Avant de vous rendre à l’entretien d’embauche, envisagez en outre de suivre quelques heures de formation d’anglais professionnel, pour acquérir le jargon lié à votre secteur d’activité et celui lié aux ressources humaines. Entraînez-vous à évoquer votre parcours professionnel en anglais, ainsi qu’à développer vos atouts, qualités, plus-values dans la langue de Shakespeare. Utilisez également notre fiche d’anglais spécialement conçue pour vous aider à vous vendre auprès d’un recruteur en Anglais !

Que vous soyez confronté directement à l’employeur ou qu’il passe par un cabinet de recrutement, il convient d’utiliser les termes propres à votre future fonction et ceux utilisés par l’entreprise qui recrute. Pour vous y accoutumer, lisez donc tout ce qui concerne la société en anglais (brochures, manuel qualité, site Internet…).

Les erreurs à ne pas commettre

Bien souvent, les candidats se braquent, faute de confiance en eux, alors même que leur niveau d’anglais est satisfaisant. C’est pourquoi, en plus d’une formation de remise à niveau pour parler anglais, il peut être pertinent de s’entraîner à réussir le processus de recrutement, en langue anglaise. C’est ce que propose la formation Wall Street English destinée aux demandeurs d’emploi. L’erreur la plus commune est de répondre en français quand les mots en anglais viennent à manquer, mais il faut à tout prix vous astreindre à poursuivre en anglais, en paraphrasant, en trouvant un synonyme…

Les recruteurs remarquent également que certains candidats répondent « à côté » ou changent de sujet, pour aller sur un thème qu’ils maîtrisent mieux ou parce qu’ils n’ont pas correctement compris la question.

Si tel est votre cas, demandez à votre interlocuteur de reformuler sa question, en avouant n’avoir pas saisi son propos. Pour vous aider à enrichir votre vocabulaire sur un thème précis (le mail, le marketing, l’hôtellerie…), Wall Street English met à votre disposition des "fiches carrière" pour vous permettre de vous sentir plus à l’aise en langue anglaise dans un environnement professionnel.

Fort de ces outils, il ne vous reste plus qu’à postuler !