État des lieux du chômage en France

DOSSIER : L’ANGLAIS, LA CORDE QUI MANQUE A VOTRE ARC POUR RETROUVER UN EMPLOI

Malgré différentes mesures pour relancer l’emploi, la France est toujours en proie à un fort taux de chômage. Pourtant, des opportunités existent, notamment quand on parle anglais. Une période d’inactivité peut être l’occasion de se former pour acquérir cette précieuse compétence, avec l’aide de Pôle Emploi, notamment pour le financement. Consultez notre dossier spécial « retour à l’emploi ».

Taux de chômage en France

Bientôt de nouvelles élections présidentielles, et en matière d’emploi, comment s’annonce l’évolution de la courbe du chômage ?

Même si on peut se réjouir des chiffres communiqués par l’INSEE, qui certifie que le taux de chômage n’a pas été aussi bas en France depuis 2012, il n’en reste pas moins que 9,6 % de la population – soit 6 573 100 personnes (DOM inclus) – est sans emploi dans notre pays et que le nombre d’inscrits à Pôle Emploi est en constante augmentation.

De plus, les récentes créations d’emploi, qui permettent d’afficher un bilan plus optimiste que lors des trois dernières années, concernent essentiellement des emplois précaires.

Ce sont les moins de 25 ans qui profitent le plus du recul du chômage en 2016, une catégorie qui, faute d’expérience, y est le plus sujette. Ce recul touche ensuite les 25-49 ans avec une incidence plus marquée chez les femmes, que l’on retrouve majoritairement dans les emplois de l’économie sociale et solidaire.

La santé, l’industrie pharmaceutique et les assurances sont également les secteurs qui recrutent, ainsi que l’économie verte et les métiers en rapport avec la gériatrie, du fait du vieillissement de la population.

Revenir à l’emploi

Avec la perspective d’indemnités dégressives de chômage versées par l’UNEDIC, sortir du chômage est une priorité pour bon nombre de demandeurs d’emploi. En effet, les chiffres sont formels : moins longtemps vous restez inactif, plus vite vous êtes susceptible de retrouver un poste.

Les chômeurs de longue durée, longtemps éloignés du marché du travail, ont donc davantage de mal à se voir proposer des solutions. Néanmoins, elles existent et les agences de Pôle Emploi, l’organisme chargé de lutter contre le chômage en France, peuvent en proposer.

Celles-ci mettent notamment en place des ateliers pour apprendre à booster son CV, à le présenter, à le vendre. Un bilan de compétences peut par ailleurs être envisagé. Et rien de mieux pour donner de la valeur à votre CV que d’y ajouter, justement, une compétence !

Ce temps d’inactivité est aussi le moment idéal pour combler une lacune présente chez beaucoup de Français : parler anglais. Grâce à votre CPF (compte personnel de formation), vous pouvez envisager de vous engager dans une formation en anglais, une formation éventuellement financée par Pôle Emploi, qui vous permettra de reprendre confiance, certifier votre maitrise de l’anglais et vous ouvrir des portes que vous n’osiez plus pousser jusqu’alors.