Aller au contenu principal

Nuit de Guy Fawkes : Que fêtent les Anglais le 5 novembre ?

nametag - Fawkes Night - credit : William warby (unsplash)
22
Oct
2020

Nuit de Guy Fawkes : Que fêtent les Anglais le 5 novembre ?

Tous les 5 novembre, les habitants du Royaume-Uni célèbrent la Nuit de Guy Fawkes, ou Guy Fawkes Night en anglais. Héritée d’une partie mouvementée de l’Histoire, cette fête est un événement d’ampleur nationale ayant lieu seulement quelques jours après Halloween. Vous n’en avez peut-être jamais entendu parler car la notoriété de ces festivités dépasse rarement les frontières britanniques, il s’agit pourtant d’une commémoration datant de plus de 4 siècles…

Gunpowder Plot ou la Conspiration des poudres

Au début du 17ème siècle, dans un contexte de fortes tensions politico-religieuses entre les catholiques anglais et le pouvoir protestant, les complots visant à faire chuter le roi Jacques 1er d'Angleterre se multipliaient.

Dans la nuit du 5 novembre 1605, Guy Fawkes, John Wright, Thomas et Robert Wintour, Thomas Percy, Robert Keyes, Thomas Bates, Christopher Wright, John Grant, Ambrose Rookwood, Everard Digby et Francis Tresham, menés par le catholique Robert Catesby, décident d’entreposer trente-six barils de poudre à canon (gunpowder) dans les caves de la Maison du Parlement. L’opération avait pour but de faire exploser la Chambre des Lords au cours de la cérémonie d’ouverture du Parlement alors que le roi s’y trouvait, d’où son nom de Conspiration des poudres. L’expérience militaire de Guy Fawkes lui vaut d’être en charge des explosifs.

Ce complot de grande envergure est désamorcé lorsque le baron Monteagle reçoit une lettre anonyme révélant le dessein du groupe catholique. Le baron informe alors les autorités qui partent à la poursuite de Catesby et ses acolytes. Lui meurt dans l’échauffourée en tentant de fuir, Fawkes est retrouvé au Parlement et arrêté, de même que les autres complices. L’attentat est déjoué, les malfaiteurs torturés et exécutés.

Une tradition qui dure depuis de plus de 400 ans

Suite à l’échec de cette conspiration et à la survie du roi, ce dernier décréta que la nuit du 5 novembre serait une nuit de célébration. La tradition fut perpétuée pendant de nombreuses années par le peuple anglais jusqu’à devenir la Guy Fawkes Night ou Bonfire Night. Bien qu’inscrite dans un contexte de violentes répressions religieuses, la fête a évolué au fil des années est s’est défaite de toute portée politique pour garder seulement sa dimension festive. De nos jours, la Guy Fawkes Night est illuminée par les feux d’artifices et sparklers, petits bâtons à étincelles que font briller les enfants. Chaque région du pays se met au diapason en organisant des cérémonies et animations différentes.

Au nord de l’Angleterre, les gigantesques feux d’artifice de Sheffield attirent chaque année plus de 18 000 spectateurs. Le parc national des Cairngorms en Ecosse et l’immense château de Caerphilly au Pays de Galles sont également éclairés de mille feux pour l’occasion.

A l’image de notre bonhomme de Carnaval en France, les Anglais font brûler sur des feux de joie des effigies de Guy Fawkes confectionnées par les enfants lors de concours spécialement organisés. Ceux-ci profitent aussi de gâteaux et confiseries préparés pour l’occasion avant d’aller, cachés derrière leur masque de Guy Fawkes, demander “A penny for the old guy” aux passants, “un sou pour le vieil homme” (jeu de mots avec le prénom Guy en anglais) pour acheter des feux d’artifice.

Un hymne incontournable

Indissociable des festivités bien qu’allégée au fil du temps de ses vers les plus acerbes, nous vous conseillons d’apprendre la comptine populaire de la Bonfire Night scandée au travers du pays en signe de célébration :

Remember, remember the Fifth of November,

“The Gunpowder Treason and Plot,

I know of no reason

Why the Gunpowder Treason

Should ever be forgot.

Guy Fawkes, Guy Fawkes, t'was his intent

To blow up the King and Parli'ment.

Three-score barrels of powder below

To prove old England's overthrow;

By God's providence he was catch'd

With a dark lantern and burning match.

Holla boys, Holla boys, let the bells ring.

Holloa boys, holloa boys, God save the King!

And what should we do with him? Burn him!”

(Rappelez-vous, rappelez-vous le cinq novembre,

La Conspiration des poudres,

Je ne connais pas de raison

Pour qu'un jour soit oubliée

La Conspiration des poudres.

Guy Fawkes, Guy Fawkes, il voulait vraiment

De faire sauter le Roi et le Parlement.

Trois vingtaines de tonneaux de poudre par terre

Pour renverser la vieille Angleterre ;

Grâce à Dieu, on l'a attrapé

Avec une lanterne sourde et une allumette allumée.

Allez les gars, allez les gars, que toutes les cloches sonnent à la fois.

Allez les gars, allez les gars, que Dieu sauve le Roi !

Et de lui, que fait-on ? Nous le brûlons !)

Guy Fawkes dans la culture populaire

Si cette figure au sourire énigmatique vous est familière, ce n’est pas un hasard : cette représentation stylisée du visage de Guy Fawkes est devenue un symbole de protestation à la suite de sa diffusion dans la série de bandes dessinées dystopique d’Alan Moore, V pour Vendetta. Dans cette oeuvre datant de 1982, le héros est un anarchiste qui combat un gouvernement fasciste dans un contexte post-apocalyptique en dissimulant son identité derrière un surnom, “V”, et un masque à l’effigie de Guy Fawkes.

Après une adaptation au cinéma par les soeurs Wachowski (Matrix, Cloud Atlas…) en 2008 dans un célèbre film éponyme faisant figurer entre autres Natalie Portman et Hugo Weaving, le masque devient un monument de la culture populaire et envahit les forums Internet. Le collectif activiste de pirates informatiques Anonymous, connu pour ses actions coup-de-poing en tous genres, en a également fait sa marque de fabrique.

Maintenant que vous savez presque tout sur cette tradition et son histoire, vous êtes prêts à vous joindre aux célébrations de la Nuit de Guy Fawkes lors de votre prochain séjour en Angleterre !