Aller au contenu principal

CPF en entreprise : formez vos salariés

CPF en entreprise
12
Jul
2022

Avec le Compte personnel de formation (CPF), les salariés bénéficient d’un capital dédié à la formation professionnelle durant toute leur vie active. Pour les entreprises, il s’agit d’une solution très intéressante pour augmenter le niveau de qualification des collaborateurs et leur permettre de se perfectionner dans différents domaines, dont les langues étrangères.

Le CPF au service des entreprises

Le CPF est un service disponible pour toutes les personnes dans la vie active. Il a été instauré par la loi n° 2014-288 du 5 mars 2014. Son principe est simple : permettre aux salariés de se former à tout moment (même durant les périodes d’inactivité), en profitant de fonds spécifiques à la formation alloués en fonction du nombre d’années de salariat. Pour les entreprises, le CPF est aussi un atout important pour valoriser les employés et les accompagner dans leurs initiatives. Il est possible ainsi d’encourager les salariés à mobiliser leur CPF en co-construisant leur projet avec eux.

Cette possibilité peut être mise en place très facilement quelle que soit la taille de la société. Une politique RH adaptée permet de prendre en compte la formation dans l’entreprise, en menant à bien des projets servant à augmenter les compétences de chacun. Il s’agit d’un levier important pour répondre aux besoins de la société, plus efficace qu’en passant par des prestataires externes ou en envisageant de nouveaux recrutements.

 

Un grand choix de programmes disponibles

Pour tous les salariés (à temps plein ou à temps partiel), le CPF est alimenté de façon automatique au début de l’année suivant une année travaillée. Concrètement, un salarié ayant travaillé en 2021 pourra profiter du montant correspondant à ses droits à partir du premier trimestre 2022 pour payer la formation de son choix. Actuellement, chaque compte est augmenté de 500 euros par année de travail à temps plein, avec un plafond fixé à 5 000 euros. Pour les salariés peu ou pas qualifiés, ce montant passe à 800 euros par an (plafond à 8 000 euros).

Avec le CPF, il est possible de financer tout ou partie d’une formation qualifiante dans le domaine choisi par le salarié. Il peut s’agir également d’un bilan de compétences, d’un accompagnement VAE (Validation des Acquis de l’Expérience), de la préparation à l’épreuve du code de la route ou encore d’une formation à la création d’entreprise. En raison de la diversité des programmes existants, ce droit s’avère d’un grand intérêt tant pour les employés que pour les employeurs. Un co-financement permet aux salariés de prétendre aux formations les plus exigeantes et de devenir aptes à réaliser de nouvelles tâches.

Le rôle joué par l’entreprise dans la formation

La formation des salariés peut se faire sur leur temps de travail en accord avec leur employeur. Pour toute demande, l’entreprise possède un délai de 30 jours pour faire savoir sa décision. Dans le cas où la formation n’empiète pas sur le temps de travail, un employé n’a pas besoin de demander l’accord de son entreprise. Il est possible par ailleurs d’accompagner un salarié souhaitant se former plus efficacement. En fonction de ses objectifs professionnels, il peut être aiguillé vers des formations éligibles au CPF qui lui permettront de franchir une étape dans sa carrière.

En cas de doute sur la formation à suivre, un salarié peut être accompagné par le Conseil en évolution professionnelle (CEP). Totalement gratuit, ce service est disponible dans de nombreuses structures comme Pôle emploi, l’Apec ou les centres de mission locale.

Des formations en anglais pour les salariés

Parmi les secteurs dans lesquels il est intéressant de se perfectionner pour les salariés, l’anglais arrive en bonne place. Des formations en langue sont disponibles pour les actifs en CDI ou en CDD. Elles font partie des plus demandées dans le cadre du CPF. Pour cela, l’employé souhaitant se perfectionner en langue pourra contacter un organisme professionnel afin de connaître les dates et horaires des cours dispensés, puis se mettre en relation avec son responsable RH si la formation déborde sur son temps de travail.

Avec un marché de plus en plus globalisé dans de nombreux domaines, les entreprises ont aujourd’hui grandement besoin d’employés capables de s’exprimer en anglais de manière fluide dans le cadre professionnel.

Un co-financement est donc souvent possible, dans la mesure où des salariés mieux formés constituent une force évidente pour la société qui les emploie. C’est particulièrement le cas pour les cadres qui pourront ensuite être en mesure d’échanger directement avec des partenaires, des fournisseurs ou des prospects à l’étranger.

Se former avec Wall Street English

Pour se former efficacement en anglais, il est indispensable de passer par un organisme dispensant des formations qualifiantes éligibles au CPF. Numéro 1 des cours d’anglais dans l’Hexagone, Wall Street English propose des cours (pour tous les niveaux et tous les objectifs) à destination tant des particuliers que des professionnels. Il est possible de suivre des formations dans les nombreux centres présents à Paris et dans les différentes régions. Les employés pourront faire des progrès rapides grâce à la méthode exclusive WSE basée sur la pratique à l’oral, idéale pour comprendre et participer aux conversations sans effort.

Les formations accessibles permettent de préparer le passage de nombreux tests de référence, dont le TOEIC, le BULATS et l’IELTS. Elles serviront aux salariés voulant améliorer leur maîtrise de la langue anglaise dans le cadre professionnel, qui feront des progrès importants.

Ouvertes aux financement et co-financement via le CPF, ces formations sont une solution à ne pas négliger pour enrichir son CV et gagner de nouvelles compétences.

En vous rendant sur le site moncompteformation.gouv.fr, vous pourrez consulter le montant de vos droits, choisir le programme qui vous convient et contacter le centre Wall Street English le plus proche de chez vous.

Pour toutes les raisons venant d’être évoquées, le CPF représente une réelle opportunité pour les salariés et les entreprises. Il est essentiel toutefois d’éviter les pièges à la formation pouvant tromper les employés. Ce guide anti-fraude peut être consulté afin d’éviter les mauvaises surprises.

Des questions sur les financements ou les formations Wall Street English ? Contactez-nous !