Aller au contenu principal

Être dyslexique et maîtriser l’anglais, c’est possible !

Être dyslexique et maîtriser l’anglais, c’est possible !
01
May
2019

QU’EST-CE QUE LA DYSLEXIE ?

La dyslexie se définit comme une difficulté dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture.
Ce trouble constitue souvent un blocage qui empêche une personne dyslexique à apprendre une langue, même sa langue maternelle. Avec un peu d’application et en suivant des méthodes adaptées, un élève dyslexique qui veut apprendre l’anglais pourra néanmoins surmonter ses difficultés.

COMMENT RECONNAÎT-ON QU’UNE PERSONNE EST DYSLEXIQUE ?

Parfois la dyslexie est détectée assez tôt chez un enfant qui acquiert le langage tardivement. Une fois à l’école, il aura du mal à reconnaître les lettres et aura des difficultés à faire de la lecture. Elle se caractérise aussi par des troubles dans l’apprentissage de l’écriture, un enfant dyslexique pouvant prendre plus de temps que la moyenne avant d’être en mesure d’écrire son prénom.

COMMENT SURMONTER CETTE PROBLÉMATIQUE ?

Plusieurs spécialistes tels que l’orthophoniste et l’ophtalmologiste entrent en scène pour aider un enfant à surmonter sa dyslexie. Des méthodes ludiques sont mises en œuvre pour faciliter l’apprentissage tandis que des exercices sont spécialement formulés pour l’entraîner dans la lecture et l’écriture.

Une personne dyslexique qui veut apprendre ou renforcer son anglais éprouvera bien sûr des difficultés puisque ce trouble affecte la zone du cerveau qui contrôle le langage. Elle sera confrontée aux mêmes difficultés que lorsqu’elle devait apprendre sa langue maternelle.

LES PRINCIPALES DIFFICULTÉS AUXQUELLES L’APPRENANT PEUT FAIRE FACE

Un adulte qui aura réussi à surmonter sa dyslexie dans sa langue maternelle devra réaliser les mêmes efforts pour apprendre l’anglais. Il existe en outre un important décalage entre la correspondance entre les phonèmes et les graphèmes en anglais. Il devra ainsi réaliser des connexions entre un mot entendu et son orthographe, ce qui n’est pas évident pour un dyslexique.
La présence du nombre incalculable d’homonymes dans la langue anglaise pourra aussi le brouiller. Il lui sera par exemple difficile de distinguer "sea" de "see", "reel" de "real", "fat" de "that".

STIMULER LA MÉMOIRE POUR ENRICHIR LE VOCABULAIRE

L’apprentissage de la langue passe par la stimulation de la mémoire afin que l’étudiant retienne le vocabulaire et la phonétique correspondante. Il s’exercera ensuite à écrire le sujet à apprendre, à répéter et à le réciter à haute voix.

INSISTER SUR L’ORAL POUR MIEUX AVANCER

Seule une pratique active de l’oral vous permet de bien prononcer les mots et de vous faire comprendre par votre interlocuteur. Les cours destinés aux personnes dyslexiques peuvent ainsi prévoir des jeux de rôle pendant lesquels elles auront l’occasion de retenir des dialogues, de les réciter ou encore d’improviser. Une excellente manière pour apprendre l’anglais est aussi de suivre les paroles des chansons ou de faire du karaoké. Enfin, une immersion linguistique pendant un voyage est aussi judicieuse pour parler avec des natifs.
 

DONNER LA PLACE À UN APPRENTISSAGE LUDIQUE

Les personnes dyslexiques, notamment les enfants et les jeunes, seront à même de mieux appréhender l’anglais en apprenant et en jouant. L’apprentissage s’effectue par étapes, en commençant par la maîtrise de chaque phonème. Le professeur associera ensuite les graphèmes et les phonèmes à des images ou à des couleurs.

COMMENT APPRENDRE L’ANGLAIS CHEZ WALL STREET ENGLISH ?

Wall Street English s’est inspiré de la manière dont un enfant apprend sa langue maternelle pour l’élaboration de ses cours. L’emphase est ainsi mise sur l’oral, car il est prouvé que l’écoute et la pratique permettent de maîtriser rapidement les différentes inflexions de la langue. Des cours particuliers avec un professeur sont également envisageables pour s’améliorer et pour progresser à son rythme.

Au final, un étudiant dyslexique qui dispose des moyens nécessaires pour apprendre l’anglais le parlera sans trop de difficultés. En effet, entre les supports audio et vidéo, les cours particuliers et les rencontres entre élèves, ce ne sont pas les solutions qui manquent pour l'aider à pratiquer sans complexe. Suivre des cours auprès d’une institution spécialisée comme Wall Street English leur permet aussi de se surpasser. Enfin, programmer une petite virée à Londres est également une bonne idée pour acquérir l’accent typiquement british et pour découvrir ses sites insolites.