Aller au contenu principal

La forme contractée en anglais

Vous avez certainement remarqué que la manière dont on écrit en anglais, et la manière dont on parle peuvent être complètement différentes. Cela est entre autres dû à la contraction des mots. En anglais, notamment à l’oral, il est très courant de regrouper deux mots pour rendre le discours plus naturel et moins rigide. Retrouvez dans cette fiche les contractions les plus fréquentes en anglais.

Exemple d’utilisation de la forme contractée en anglais

What’s your name? (What is your name?)

→ Quel est ton nom ?

I’m Audrey, nice to meet you! (I am Audrey, nice to meet you!)

→ Je suis Audrey, ravie de vous rencontrer !

When are they coming back ? - They’re coming back tomorrow.           

→ Quand reviennent-ils ? - Ils reviennent demain.

I’m sure I’ve seen him before. (I am sure I have seen him before.)           

→ Je suis sûr que je l’ai déjà vu.

I don’t think it’s a good idea... (I do not think it is a good idea…)

→ Je ne pense pas que ce soit une bonne idée…

La plupart des contractions sont optionnelles et on peut très bien utiliser la forme complète des mots. Utiliser des contractions ou non peut changer le ton perçu de votre discours ou de votre écrit. En général, à l’écrit, notamment dans un contexte formel, on évite d’utiliser les contractions. En revanche, les contractions courantes sont plutôt à employer à l’oral. Ne pas les utiliser à l’oral peut d’ailleurs sembler bizarre pour un natif et vous lui donnerez l’impression de trop articuler et de ne pas parler de manière naturelle.

Contraction de be, have, et will

Les contractions en anglais se font généralement avec des auxiliaires. Quand on utilise une contraction, on ajoute une apostrophe afin de signaler que des lettres sont manquantes.

To be (être)

I am → I’m

You are → You’re

He / She / It is → He’s / She’s / It’s

We are → We’re

They are → They’re

They’re playing outside.

→ Ils sont en train de jouer dehors.

Sorry, I’m late!

→ Désolé, je suis en retard !

To have (avoir)

I have → I’ve

You have → You’ve

He / She / It has → He’s / She’s / It’s

We have → We’ve

They have → They’ve

He’s got blue eyes.

→ Il a les yeux bleus.

I’ve got to go!

→ Je dois y aller !

Attention, au passé, had devient ‘d. Par exemple, I’d changed my mind (I had changed my mind) → J’avais changé d’avis.

Will (auxiliaire pour exprimer le futur)

Cette contraction est l’une des plus faciles. Il suffit simplement de rajouter ‘ll après la personne.

I’ll be back. (I will be back.)

→ Je reviendrai.

We’ll see that later (We will see that later).

→ Nous verrons cela plus tard.

Les contractions négatives en anglais

Les contractions de not s’utilisent fréquemment à l’oral, il est donc nécessaire de les maîtriser. Il suffit en général d’ajouter n’t directement après le verbe, sans espace :

Aren’t you going to the party? (Are you not going to the party?)

→ Tu ne viens pas à la fête ?

I don’t know, I wasn’t there. (I do not know, I was not there.)

→ Je ne sais pas, je n'étais pas là.

I haven’t seen him in a while. (I have not seen him in a while.)

→ Je ne l'ai pas vu depuis un moment.

A noter que will not devient won’t.

I won’t go to Japan. (I will not go to Japan.)

→ Je n’irai pas au Japon.

Les contractions des auxiliaires modaux

La plupart des modaux ne se contractent qu’à la forme négative. Dans ce cas, on ajoute -n’t à l’auxiliaire. Ce sont des formes extrêmement courantes à l’oral.

Cannot → Can’t

Should → Shouldn’t

Could → Couldn’t

Must → Mustn’t

Do → Don’t (Does → Doesn’t)

Did → Didn’t

Would → Wouldn’t

Autres contractions à connaître

En bonus, quelques contractions très courantes à l’oral pour fluidifier votre anglais. Attention à ne surtout pas les utiliser à l’écrit sauf dans des contextes très informels.

Going to → gonna

I’m gonna call her. → Je vais l’appeler.

Want to → wanna

I wanna come ! Je veux venir !

got to → gotta

I gotta go ! → Je dois y aller.

Vous savez maintenant tout sur les formes contractées en anglais. Si elles paraissent un peu compliquées au premier abord, elles deviendront parfaitement naturelles à force de les utiliser et surtout de les écouter, elles sont très courantes. On les retrouve d’ailleurs systématiquement dans les question tag.